Écrit par 15 h 00 min Artiste du mois, Tendances

Simon Bussieres

Artiste du mois – Août : Simon Bussières

Entrevue avec le Chanteur Simon Bussières

franconnexion.info : Pouvez-vous nous décrire votre parcours de carrière en quelques phrases ?

Simon Bussières : “Depuis l’adolescence, j’ai évolué dans certains groupes punk rock dont la formation MUTE.  Je suis d’ailleurs toujours actif dans le milieu avec le groupe More Punk Than Me.

Histoire de mieux offrir ce qui se trouve en profondeur, j’ai soudainement eu l’envie de faire différemment en allant dans un style à saveur folk.  J’ai longuement réfléchi à ce que j’ai vécu en couple, ce qui m’a mené à comprendre plusieurs dynamiques relationnelles. Étant aussi fonctionnaire, j’ai pu trouver l’équilibre entre travail-famille-passion.”

FRI : Décrivez deux points tournants dans votre carrière.


SB : “
Le premier point est sans aucun doute l’arrivée de ma fille. J’ai pendant 6 ans cessé littéralement la musique pour me consacrer à mon rôle de père, ce qui est à mes yeux une priorité. Je crois qu’à cette époque, l’intérêt de vouloir m’investir musicalement ne se faisait plus sentir. Cette pause m’a permis de revenir plus posé, avec une plus grande maturité musicale.

Le deuxième point est l’achat d’un piano pour ma fille.  Je n’avais jamais vraiment joué de cet instrument.  J’ai voulu dans un premier temps lui offrir la possibilité de partager ma passion.  De fil en aiguille, il s’est avéré que j’en ai moi-même profité.”

FRI : Quelles étaient les personnes clés autour de vous ou responsables de ces points tournants ?


SB :
“Sami, avec qui j’ai la chance de travailler sur ce projet, est celui qui m’a offert l’occasion de libérer cette fibre intérieure. Nous nous connaissons depuis le secondaire : lui étant dans le folk et moi dans le punk.  Nous nous sommes perdus de vue avec le temps. Depuis toutes ces années, l’idée d’avoir un projet commun ne m’avait jamais effleurée l’esprit. Par un heureux hasard, c’est grâce à cette retrouvaille dans le stationnement d’un dépanneur qu’on a pris l’initiative de jouer ensemble. Les choses se sont ficelées d’elles-mêmes. ”

FRI : Quelles sont les personnes clés autour de vous maintenant ?

SB : “Je dirais en toute simplicité, mes amis(es) et ma famille.”

FRI : Selon vous, où en êtes-vous rendu dans votre carrière par rapport à vos attentes ?

SB : “J’ai toujours cru que les attentes créent des déceptions.  J’essaie de me concentrer sur ce qui se présente à moi comme une surprise à chaque fois. Le but est d’avant tout avoir du plaisir dans ce que j’entreprends. Cela me permet d’être bien ancré dans mon désir de vouloir faire ce qui me semble le plus fondamental : créer.”

FRI : Avez-vous pris des décisions d’affaires que vous regrettez ? Si oui, lesquelles ?


SB : “
*Mmmmh*, j’ai beau me poser la question, mais non… Et c’est tant mieux.”

FRI : Quel est le meilleur conseil que vous avez reçu dans votre carrière?


SB : “
« Ose sans avoir peur. Si tu n’essaies pas, tu n’auras rien… » Et c’est ce que je fais.”

FRI : Comment voyez-vous l’avenir ?

SB : “Sans cartographier de longs épisodes périlleux de mon passé, j’ai le sentiment que je suis exactement au point où j’ai toujours voulu être intérieurement et ce, dans tous mes projets.  Pour l’avenir, j’aimerais simplement avoir la possibilité de continuer dans cette voie et de faire grandir ce qui me tient à cœur : ma fille et ma musique.”

Merci à Simon Bussières de nous avoir accordé de son temps pour mener à bien cette entrevue.

Retrouvez-le sur son site internet, ainsi que sur Facebook.

(Visited 10 times, 1 visits today)
Soyez toujours au courant des dernières actualités de l’industrie de la musique québécoise et franco-canadienne.