fbpx

Écrit par 11 h 50 min À la une, Articles, Dernières Nouvelles - COVID-19, Faits saillants de la semaine, Tournées et spectacles

Réouverture des salles le 7 février

Cabaret Lion d'or - Montréal

Les salles de spectacle et les cinémas sont rouverts à partir du lundi 7 février, affirme le premier ministre du Québec lors de son point de presse d’hier.

Les conditions des quelques petits assouplissements pour la réouverture tant attendue limites les salles à une capacité de 50 % jusqu’à un maximum de 500 personnes par salle. Cet effort pour la culture de la part de Québec ouvre ainsi la porte à un enième déconfinement.

« La culture, c’est important…les québécois ont hâte de revoir leurs artistes. »

-François Legeault, à son point de presse du mardi 24 janvier 2022

En effet, c’est un souffle libéré que poussent les québécois en ce matin d’hiver, alors que l’absence des arts de la scène rend plus rude et morose la saison froide. Le retrait progressif des restrictions sanitaires s’inscrit dans la deuxième phase de ce nouveau plan de déconfinement entamé par le gouvernement. Les mesures couvrent également les souper-spectacles, les congrès les lieux de culte et, les arénas.

Désormais, les évènements extérieurs peuvent rassembler jusqu’à 1000 personnes et le port du masque y est recommandé et non pas exigé.

Francofolies de Montréal en 2016

Du reste, le passeport vaccinal demeure une obligation et les clients doivent s’asseoir et se masquer sauf dans le cadre d’un souper-spectacle où Québec tolère le retrait du masque sanitaire pour la consommation de nourriture. D’ailleurs, les aliments doivent accompagner toutes boissons alcoolisées, leur seule consommation lors des rassemblements en salle demeure prohibée. Finalement, les tablées se limitent à un nombre de 4 personnes pouvant rassembler jusqu’à 2 bulles. Québec délègue aux propriétaires des salles de spectacles et aux restaurateurs le soin de garder leurs clients distanciés, il n’y a donc pas de distance minimale prescrite entre les tables et les chaises. Les salles de spectacles qui comptaient uniquement sur la vente d’alcool pour assurer leurs revenus ne pourront malheuresement pas le faire.

Le poids du milieu culturel fait pencher la balance gouvernementale

À noter que Québec avait décrété la fermeture du milieu de la culture le 20 décembre dernier. Les salles à manger des restaurants avaient été fermé le 31 décembre. Depuis, un climat d’incertitude plane sur le milieu de la culture qui en attend plus des mesures de déconfinement.

Déjà, le cabinet du premier ministre subissait des pressions de la part des regroupements de professionnels et d’entrepreneurs du secteur culturel. Les 20 et 21 janvier derniers , des représentants du milieu dont notammant ceux de la SODEC et de la CALQ, ont rencontré la ministre de culture Nathalie Roy. Selon un sondage interne de la FCEI, plus du deux tiers des entreprises indépendantes demandaient un allègement des mesures. Sans oublier qu’une salle de spectacle qui opère à 50 % de sa capacité fonctionne à perte, les diffuseurs en attendaient plus lors de l’annonce du premier ministre Legault.

Les Louanges – Artefact Urbain – Montréal

Lors des précédentes rencontres, le milieu des arts vivant demandait à ce que toutes les salles ne soient pas mises dans le même sac. Les principaux intéressés déploraient l’effondrement des arts vivants, les œuvres jetées aux poubelles et la nécessité pour les artistes de partager leurs créations. Alors que le Québec est en situation culturelle minoritaire en Amérique du Nord, certains se demandent pourquoi il n’emboîte pas le pas à la France qui maintient malgré tout l’ouverture de ses salles de spectacles.

(Visited 174 times, 1 visits today)