fbpx

Écrit par 15 h 38 min À la une, Financement et Organismes publics

La SODEC dévoile une étude sur l’industrie musicale au Québec

Effectuée par l’entreprise Nordicity, l’étude sur les Dynamiques entrepreneuriales dans le secteur de la musique au Québec mandatée par la SODEC a été dévoilée hier dans un communiqué de presse. Cette étude avait pour but de documenter et d’observer l’évolution économique du secteur pour mieux envisager les décisions et projets à venir.

L’ADISQ, le CALQ ainsi que le RAM (Regroupement des artisans de la Musique) ont également collaboré durant cette étude, en tant que partenaires.

Les constats démontrent qu’à l’heure actuelle, les modèles économiques au sein du secteur sont nombreux et très variés. Les choix de modèles d’affaires ont une incidence sur les relations entre acteurs.trices culturel.le.s, bien que tous.tes aient le même objectif de rayonnement de la musique québécoise.

L’autoproduction par exemple, a pris une ampleur conséquente et est désormais pleinement introduite dans l’écosystème musical de la province, toutefois les grandes variations existantes relatives au degré d’indépendance de l’artiste rendent plus difficile la compréhension de ce modèle.

Plus d’une vingtaine d’entretiens recueillis auprès de différents professionnels (artistes, associations, bailleurs…) entre l’automne 2021 et le printemps 2022 ont servi à mener cette étude.

Pour retrouver l’étude complète.

La SODEC et ses partenaires comptent bien donner une suite à cette étude, notamment par le lancement d’une nouvelle aide au travail destinée aux artistes entrepreneurs exploitant une entreprise et ayant déjà atteint un certain seuil de professionnalisation. Cette aide est prévue pour 2023 (en collaboration avec l’ADISQ et le RAM).  Une enveloppe d’1 M$/année pendant 3 ans prévue par le Ministère de la Culture et des Communications viendra appuyer ce projet d’aide.

« L’ensemble des acteurs du milieu partage les mêmes problématiques et nous constatons que tout le monde désire avancer ensemble pour trouver des solutions.  L’étude souligne entre autres des angles morts dans le financement afin de répondre aux différents modèles d’affaires, notamment pour les artistes entrepreneurs. L’écosystème de la musique au Québec est en pleine transformation et nous allons nous adapter en toute cohérence avec notre mission de développement des entreprises culturelles. « – Louise Lantagne, présidente et cheffe de la direction de la SODEC.

« Nous constatons que l’étude menée par Nordicity dresse un portrait réaliste de l’industrie actuelle de la musique au Québec. L’étude confirme l’existence d’une communauté d’artistes-producteurs qui peuvent témoigner d’un succès commercial assez important pour pouvoir ruisseler vers le reste du secteur et qui sont comparables à de petites entreprises porteuses du cœur industriel. Le RAM entend poursuivre sa collaboration avec la SODEC, particulièrement en ce qui a trait à l’élaboration des programmes spécifiques aux artistes-producteurs. » rapporte David Bussière, porte-parole du RAM.

On ne pouvait espérer voir cette étude dévoilée à un moment plus opportun, où la culture, aussi soutenue puisse-t-elle être au sein de la province, reste en danger dans sa relance, menacée par l’inflation, les réorientations professionnelles et le timide retour au spectacle. Or, la pluralité de modèles économiques du secteur témoigne d’une grande variété d’aspirations et présage de longs jours pour la musique indépendante.

(Visited 128 times, 1 visits today)