fbpx

Écrit par 16 h 29 min À la une, Légal et Edition

Julien Aidelbaum Valade ne pourra plus entrer en contact avec des mineurs

Le fondateur du festival Santa Teresa et ex-agent de plusieurs artistes dont Alex Nevsky, Loud et Lary Kidd a été acquitté de nombreux crimes sexuels à l’égard d’un mineur vendredi dernier, au palais de justice de Montréal. Il devra cependant respecter une ordonnance restrictive, puisque les autorités jugent qu’il pourrait toujours s’en prendre à des enfants.

Figure établie de la scène musicale québécoise, Aidelbaum-Valade faisait face à une panoplie d’accusations criminelles graves: incitation à des contacts sexuels d’un enfant de moins de 16 ans, production de pornographie juvénile, leurre informatique, obtention de services sexuels d’un enfant moyennant rétribution et rendre accessible à un enfant du matériel sexuellement explicite.

Ultimement, le procureur de la Couronne MJérôme Laflamme a annoncé à la juge Sylvie Durand n’avoir « aucune preuve à offrir », entraînant ainsi l’acquittement de l’homme de 32 ans sur tous les chefs d’accusation. Les faits exacts reprochés à Julien Aidelbaum-Valade ne seront donc jamais rendus publics.

Le procès n’aura pas été soldé en vain, puisque l’accusé s’est engagé à respecter un « 810.1 », un engagement de ne pas troubler l’ordre public, qui l’empêchera d’entrer en contact avec un adolescent de moins de 16 ans ou d’occuper un emploi où il pourrait avoir une relation de confiance ou d’autorité avec un mineur de moins de 16 ans. De plus, il lui sera impossible de communiquer avec le plaignant ou de se trouver à moins de 150 mètres de ce dernier.

Le nom de Julien Aidelbaum-Valade était d’abord ressorti lors de la vague de dénonciations d’agressions et d’inconduites sexuelles qui avaient sécouées le Québec à l’été 2020.

Pour signaler une situation similaire, visitez le site d’Éducaloi pour trouver divers ressources concernant la dénonciation d’une agression sexuelle.

(Visited 14 times, 1 visits today)