fbpx

Écrit par 15 h 29 min À la une, Articles, Financement et Organismes publics

SuperFrancoFête : les 500 000 $ espérés du gouvernement fédéral tardent à venir

Alors que les préparatifs vont bon train pour la SuperFrancoFête qui aura lieu à l’Agora du Vieux-Port de Québec le 31 août, le gouvernement fédéral tarde à subventionner le projet. Selon l’Agence de Développement Économique du Canada (DEC), il s’agirait d’une question d’incompatibilité avec ses programmes de financement.

Si cette journée de spectacles a comme objectif de célébrer en chansons la langue française et de «faire un clin d’œil» au festival du même nom qui s’est déroulé à Québec, en 1974, une ombre plane sur le budget de la fête.

À quelques jours de l’événement, son organisateur, Sylvain Parent-Bédard, attendait toujours une réponse de la part du gouvernement fédéral concernant sa demande de subvention faite auprès de l’Agence de Développement Économique du Canada (DEC). Cependant, le DEC affirme avoir ouvertement refusé cette demande au mois de mai, puisque le projet ne correspondait pas aux critères d’admissibilité du Fonds d’aide au tourisme (FAT).

De façon générale, le président et fondateur de SISMYK, la division de ComediHa! qui gère la SuperFrancoFête, demandait à l’Agence une contribution de 500 000$, sur son budget total de près de 3M$. Après avoir analysé le projet, le DEC est arrivé à la conclusion que les retombées touristiques du spectacle étaient trop faibles pour être subventionnées par un programme dont l’objectif est de relancer le milieu touristique touché de près par la COVID-19. 

À titre d’exemples, l’Agence cite notamment la durée de la SuperFrancoFête qui est d’une journée ainsi que sa capacité limitée de spectateurs invités, soit 5000 personnes. Le cas des spectacles ponctuels concerne davantage Patrimoine canadien où la SuperFrancoFête était également inadmissible aux programmes de subventions. 

Sylvain Parent-Bédard s’est dit déçu des commentaires émis par l’Agence. Il soutient d’ailleurs que la SuperFrancoFête aura de grandes retombées sur les restaurateurs et autres organismes touristiques de la région de Québec.

L’essence même du projet est d’offrir un spectacle «carte postale» à la musique francophone, ici comme à l’international, affirme celui qui rappelle que l’événement, diffusé ultérieurement sur TV5, a le potentiel d’atteindre des dizaines de millions de foyers francophones. 

Les 5000 places ont été attribuées, lundi, par tirage au sort. La Place des Canotiers diffusera toutefois gratuitement le spectacle sur des écrans géants.

Sylvain Parent-Bédard confirme malgré tout que la SuperFrancoFête aura lieu à l’Agora de Québec avec ou sans le financement du gouvernement fédéral. Le gouvernement du Québec et la Ville de Québec participent quant à eux au financement.


 

(Visited 4 times, 1 visits today)